06 30 50 04 94 chtisvoyages@gmail.com

L’Avesnois, un territoire aux multiples richesses

Vous l’avez peut-être déjà lu dans nos articles précédents sur les réseaux sociaux, chaque journée de repérage dans une nouvelle région est un véritable plaisir. Cette fois-ci, nous vous emmenons à la découverte de l’Avesnois, un territoire où l’itinérance à vélo prend tout son sens.

À la découverte de l’Avesnois à vélo

Le vélo, symbole d’aventure et de liberté, est le compagnon idéal pour explorer les trésors cachés de l’Avesnois. Ce territoire, situé au cœur de la région Hauts-de-France, vous offre une expérience de voyage unique à travers des paysages bucoliques. Imaginez-vous pédaler au cœur du magnifique bocage de l’Avesnois, un endroit où la nature est reine, où les prairies verdoyantes s’étendent à perte de vue. C’est ici que commence votre aventure à vélo. 

Un territoire valloné 

L’Avesnois est situé entre les plaines du Hainaut et les collines des Ardennes. Il faut donc s’attendre à un paysage valloné, pas toujours de tout repos pour les cyclotouristes. Le petit village d’Anor, à l’extrémité Sud du département, est même le point culminant du département du Nord : il culmine tout de même à 271 mètres d’altitude ! Vous trouverez donc dans ce secteur beaucoup de faux plats, de belles montées, mais aussi de belles descentes sur des chemins et des routes de campagnes : pour les moins entraînés, le vélo à assistance électrique sera certainement plus adapté que le vélo « musculaire » pour aborder ce type de terrain. 

Un patrimoine préservé 

L’Avesnois regorge de sites remarquables. A Maubeuge et au Quesnoy, les remparts très bien préservés vous invitent à la balade dans un cadre étonnant.

Tout au long des cours d’eau qui irriguent l’Avesnois, vous découvrirez également nombre d’anciens moulins à eau, datant parfois de plusieurs siècles. A Maroilles ou à Grand-Fayt, sur l’Helpe mineure par exemple, mais aussi à Orsinval et Villers Pol, sur la Rhonelle, ou encore à Liessies sur l’Helpe majeure. Au XVIIIème siècle, l’Avesnois a compté jusuq’à 159 moulins à eau ! 

Les Kiosques à danser sont une autre curiosité de la région. On en compte encore une trentaine sur les places des villages. Il s’agit de petits kiosques situés en hauteur, sur lesquels les musiciens, montés par une échelle, jouaient pour faire danser les villageois. 

A Trélon et à Sars Poteries, c’est le verre qui est à l’honneur. Deux musées très différents vous font découvrir le travail et l’histoire des verriers. Et la tradition des épis de faitages en verre sur les toits des maison réapparus depuis le début des années 2000 ne manque pas de charme non plus. 

Alors pour profiter pleinement de toutes ces pépites locales, le slow tourisme est certainement l’un des moyens les plus agréables et appropriés.  

Des paysages variés  

Pour décrire l’Avesnois, il faut aussi parler de ses paysages. Traverser l’Avesnois c’est découvrir de nombreux villages et ses vieilles pierres souvent bien entretenues, mais c’est aussi traverser un bocage caractéristique, qui n’est pas sans rappeler la Normandie ou certains endroits de le Bretagne. Paysage verdoyant, traversé par des petits courts d’eau, bordé de haies, on trouve dans le bocage une variété végétale et animale impressionnante .

Plus à l’Ouest, on se laissera impressionner par l’incroyable Forêt de Mormal et ses 10 000 hectares, qui, au sein du parc naturel régional de l’Avesnois, constituent l’un des poumons verts du département du Nord.